Le Pave Parisien

Les Fab labs, la fabrication au coeur de la ville

Les Fab labs, la fabrication au coeur de la ville

Fablabs, hacker spaces, makers … Autant de termes qui font partie du jargon quotidien de l’univers du Pavé Parisien mais pour d’autres, c’est du charabia : moi-même (Charles, le nouveau de la team), je ne m’y retrouvais pas il y a quelques semaines encore. Les Fab labs ont pourtant énormément de choses à offrir, alors que vous soyez un professionnel nécessitant un atelier ou un particulier friand de bricolage, cet article est pour vous !


Fab lab, la petite histoire


Un Fab lab, contraction de l’anglais Fabrication Laboratory (laboratoire de fabrication pour les nuls en anglais), c’est en quelque sorte un atelier collaboratif : une variété d’outils et machines de toutes sortes sont mis à disposition des utilisateurs pour leur permettre de réaliser leur projet rêvé en évitant leurs coûts souvent exorbitants. C’est à Neil Gershenfeld, physicien, informaticien et professeur au sein du MIT que l’on doit le concept de Fab lab. Cette idée émerge à la fin des années 90, et c’est en 2001 que le premier Fab lab est créée après le succès d’espaces de travail collaboratifs du MIT appelées maker spaces, où des machines industrielles dernier cri, numériques ou non, étaient mises à disposition des étudiants. Le principe de Fablab est de lier toutes ces maker spaces afin de créer un réseau entre eux. Au fil des années, un énorme patrimoine informationnel s’est créé au sein des différentes Fab labs. Ces lieux sont complémentaires et répondent à des besoins différents.

Une des forces des Fab labs est la richesse des profils qui y travaillent : on y retrouve des personnes d’âges, secteurs et métiers différents. Entrepreneurs, étudiants, artistes,  designers, simples passionnés : tous peuvent apprendre les uns des autres en s’échangeant leur savoir respectif. Ce qui rassemble ces férus de la bricole, c’est leur âme de bidouilleur !


Publiques, privées financées par des entreprises ou particuliers, éducationnelles, entrepreneuriales… la nature des fablabs est très variée et vous permettra de choisir celui qui vous correspond le mieux.

 Les Pavés Parisiens en pleine séance tattoo

 

La culture maker, une autre façon d’apprendre


Née aux Etats-Unis, branche de la culture Do It Yourself (Fais le toi-même en français), la culture Maker est l’ADN même des fablabs. La culture maker est spécialisée dans la création résultant de nouvelles technologies, d’outils et de machine à commandes numériques. L’impression 3D, l’électronique, la robotique constituent des domaines typiques des projets makers. Cette culture donne aussi une place importante aux activités traditionnelles : l’artisanat, la métallurgie, la sidérurgie par exemple ne sont pas en reste ! Comme on l’a vu pour les Fab labs, la culture maker met l’accent sur un apprentissage collaboratif encourageant l’innovation et le prototypage, par le biais d’un mix judicieux de méthodes traditionnelles et numériques. Grâce à l’atmosphère d’entraide collective qui la définit, elle pousse à se lancer et à développer toute sorte de projets, que vous soyez professionnels ou non. L’avenir est là, lancez-vous ! Pour illustrer tout ça on vous présente deux Fab labs qui nous tiennent à coeur et que l’on vous recommande chaudement : Mako et ICI Montreuil.


 

ICI Montreuil et Mako, immersion dans deux Fab Labs parisiens


Avant que Le Pavé Parisien décide de s’installer à La Ruche Factory en novembre dernier, ICI Montreuil était notre petite maison (1800 m²). Créé fin 2012 par Christine et Nicolas Bard, ICI Montreuil suit la philosophie Fab lab et aide les artistes, artisans et entrepreneurs à développer leurs projets. “Manufacture collaborative” comme ils l’appellent fait aussi office d’incubateur, vous y trouverez des ateliers équipés d’une impressionnante variété d’outils et machines traditionnelles ou numériques, de salles de réunions équipées elles aussi, des formations pour améliorer ou apprendre toute sorte de compétences : tout ce dont vous avez besoin pour concrétiser vos idées y est présent ! Fort de son succès, ICI Montreuil s’est depuis beaucoup développé et d’autres Fab Labs similaire ont vu le jour à Marseille, Aix-en-Provence et Nantes, toutes regroupées au sein du groupe Make ICI.

L'un des ateliers d'ICI Montreuil

 

Mako, petit nouveau dans l’univers des Fab Labs parisiens, existe depuis octobre et entre nous, ça a tout de suite matché. Le projet mené par Andreas et Royce s’organise autour d’un atelier essentiellement numérique à la différence d’ICI Montreuil. Chez Mako, l’arsenal d’imprimantes 3D et de découpe laser travaille non stop pendant que les deux compères se chargent de la conceptualisation, la modélisation et la simulation. Pour tout vous dire, c’est eux qui s’occupent de la gravure laser sur nos Pavés adorés ! Laissez parler votre créativité, il pourront réaliser la personnalisation de votre choix. Mako, c’est un accompagnement total du projet des créateurs, artisans et entrepreneurs de demain avec une place très importante laissée au conseil. quelle que soit la nature de votre projet, de la joaillerie à la fabrication de barbecues solaires (si, si!) en passant par la sculpture, il a sa place ici. Bien sûr, c’est aussi un espace de coworking promouvant le partage et l’entraide.


Andreas et Royce, les makers de Mako

 


Les Fab Labs sont des lieux exceptionnels, bouillonnants d’idées qui permettent de réintégrer la fabrication en ville. J’ai été complètement conquis par ce type d’initiative collaborative au succès grandissant et qui profite à tous. Synonyme de cet engouement, plusieurs Fab lab festivals sont apparus en France afin de faire connaître cette philosophie au grand public, notamment celui de Toulouse dont le dernier s’est tenu du  16 au 22 juillet dernier. Alors si vous sentez cette âme de bricoleur en vous qui ne demande qu’à s’exprimer, foncez !

Laisser un commentaire :